top of page

Maya Angelou (1928-2014)

Marguerite Annie Johnson est née le 4 avril 1928 à Saint-Louis, dans l’État du Missouri, aux États-Unis. Lorsque ses parents divorcent en 1931, on l’envoie avec son frère vivre avec leur grand-mère dans un village de l’Arkansas, où les lois Jim Crow sont en vigueur. Celles-ci imposent la ségrégation entre les personnes caucasiennes et racisées dans les services publics ainsi que les lieux de rassemblements. Elles prescrivent aussi la limitation des interactions sociales, le tout supporté par les actions terroristes du Ku Klux Klan.


Le compagnon de la mère de Maya Angelou agresse sexuellement sa belle-fille, alors qu’elle est âgée de huit ans. En réaction au trauma causé par l’événement, Maya Angelou est frappée de mutisme : elle s’enferme dans le silence et se plonge dans la lecture pendant environ six ans. Vers seize ans, elle déménage à San Francisco, où elle mène ses études secondaires en plus de suivre des cours de théâtre et de danse.


En 1945, Maya Angelou débute une série d’emplois variés afin de subvenir à ses besoins de mère célibataire : conductrice de tramway, cuisinière, serveuse, prostituée, vendeuse, entraîneuse de bar, danseuse puis, finalement, chanteuse de calypso et comédie musicale.


De 1954 à 1955, elle tient le rôle de Serena dans l’opéra Porgy and Bess lors d’une tournée en Europe. Elle visite l’Italie, la Grèce, l’Espagne et l’URSS et découvre avec surprise des pays où la ségrégation n’existe pas légalement.


Aux États-Unis, les années 1950 sont marquées par plusieurs changements législatifs incomplets et imparfaits qui demeurent tout de même des jalons importants vers la déségrégation des lois états-uniennes :


  • Le 17 mai 1954 marque l’arrêt de la Brown v. Board of Education, ce qui met fin à la ségrégation scolaire dans l’enseignement public.

  • Le 5 juin 1956 cessent le Browder v. Gayle et la ségrégation raciale dans les transports publics, résultat du boycottage des autobus de Montgomery entre 1955 et 1956 qui fut déclenché par Rosa Parks et animé par le pasteur Martin Luther King.

  • Le 9 septembre 1957 voit naître le Civil Rights Act qui établit une commission des droits civiques et leur division au ministère de la Justice. Le ou la procureure générale des États-Unis est désormais autorisée à saisir un tribunal fédéral pour faire respecter et protéger le droit de vote afro-américain.

En 1959, Maya Angelou s’installe à New York. Elle y poursuit sa carrière sur les planches comme chanteuse tout en menant une carrière d’activiste sociale en parallèle. Entre 1963 et 1965, elle part vivre en Égypte, puis au Ghana, avant de revenir s’établir aux États-Unis.


Les années 1960 sont marquées par plusieurs événements violents aux États-Unis.

  • Le 21 février 1965, Malcolm X est assassiné.

  • Le mois d’août 1965 est marqué par les émeutes de Watts à Los Angeles. Elles font suite à une altercation entre trois membres d’une famille afro-américaine et des policiers blancs et feront plus de trente morts et mille victimes.

  • Le 4 avril 1968, on assassine Martin Luther King.


À chacun de ces événements, Maya Angelou est à la fois dévastée et ranimée dans son énergie de militante. Elle s’interroge sur la meilleure façon de mélanger activisme et création afin de provoquer des changements sociaux de façon pacifique.


En 1968, Maya Angelou décroche un contrat afin de réaliser une série télévisée de dix épisodes sur la culture afro-américaine pour la filiale régionale du Public Broadcasting Service (PBS) de San Francisco. C’est durant la réalisation de cette série que l’idée d’une autobiographie améliorée fait son chemin dans l’esprit créatif et militant de Maya Angelou.


Vers soixante ans, après une vie pleine de retournements et de combats, Maya Angelou décide d’écrire son autobiographie avec la volonté que son œuvre témoigne de la dignité des personnes afro-américaines. Publié en 1969, I Know Why the Caged Bird Sings raconte sa vie, de sa naissance à ses dix-sept ans, et lui vaut reconnaissance et renommée internationales.


Le livre connaît un succès tant populaire que critique. Il apparaît sur plusieurs listes de meilleurs vendeurs, est traduit dans plusieurs langues, étudié dans les universités, et salué comme un genre nouveau de mémoire, soit une autobiographie à la fois personnelle et sociale, intime et militante, proposant plusieurs niveaux de langage et de lecture.


Cette première autobiographie est suivie de six autres livres autobiographiques :

Gather Together in My Name (1974), Singin’ and Swingin’ and Gettin’ Merry Like Christmas (1976), The Heart of a Woman (1981), All God’s Children Need Travelling Shoes (1986), A Song Flung Up to Heaven (2002) et Mom & Me & Mom (2013). Maya Angelou cherche à créer un cycle complet couvrant l’ensemble de sa vie en la liant à l’évolution des droits afro-américains sur plusieurs décennies. Dans chacun de ses livres autobiographiques, Maya Angelou cherche à critiquer, modifier et élargir le genre littéraire en doublant ses propres souvenirs d’une dimension politique, soit la défense de la culture noire.


Maya Angelou publie également des essais et des livres de poésie en plus d’être actrice, réalisatrice et productrice de pièces de théâtre, de films et d’émissions de télévision. Elle produit aussi des livres pour enfants. Ses œuvres portent souvent sur des thèmes sociaux comme le racisme, l’identité et la famille.


En 1993, Maya Angelou rédige et lit le poème On the Pulse of the Morning, un appel à la paix, lors de la cérémonie d’investiture du président des États-Unis. Maya Angelou enregistre aussi une version de ce poème, qui sera récompensée d’un prix Grammy en 1992. L’enregistrement d’un autre poème, Phenomenal Woman, reçoit également un prix Grammy en 1995.


Maya Angelou décède en 2014, à l’âge de quatre-vingt-six ans, des suites d’une longue maladie.


De son vivant, elle a reçu une douzaine de prix prestigieux et plus de cinquante diplômes honorifiques. Un astéroïde et un cratère de la planète Mercure sont tous deux nommés Angelou en son honneur.


Les archives de Maya Angelou sont déposées et consultables à la New York Public Library ainsi qu’à son annexe, le Arthur Schomburg Center for Research in Black Culture.



Source :

Caged Bird Legacy, site officiel


Écoutez l'épisode de notre balado Matrimoine Oui! Maya Angelou x Miryam Charles, autobiographie augmentée disponible sur le site de CISM-FM et sur la plateforme d'écoute Spotify.



130 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page