top of page

Jeanne Mance (2 novembre 1606 à Langres en France - 18 juin 1673 à Montréal/Tiohtià:ke/Mooniyang)


Jeanne Mance est à la fois fondatrice et administratrice de l’Hôtel-Dieu de Montréal. Elle est aussi cofondatrice de la métropole aujourd’hui connue sous le nom de Montréal, Tiohtià:ke en langue kanien’kehá: ka-mohawk et Mooniyang en langue anishinaabeg.


Elle est née le née le 12 novembre 1606 à Langres, en France. C’est dans ce pays qu’elle développe ses compétences d’infirmière au sein d’organismes caritatifs pendant la guerre de Trente Ans. Durant cette période, la population française, déjà en proie au climat de guerre, est également fortement impactée par la famine et la peste.


Le manuscrit « Histoire de Montréal 1640-1672 », rédigé par Dollier de Casson, ne fut que publié en 1868, après que Louis-Joseph Papineau ne l'eut redécouvert. Il raconte les événements marquants des premières années de la colonie nommée Ville-Marie. Ce manuscrit, resté dans l’ombre pendant plus de 150 ans suite à l’interdiction de publication de récits missionnaires par le pape Clément X, pourrait très bien s'avérer être les mémoires de Jeanne Mance. Les faits qui y sont relatés sont en effet intimement liés à sa vie.


En 1641, Jeanne Mance se joint à la Société de Notre-Dame de Montréal et réussit à mobiliser d'importants dons autour du projet d’un nouveau monde utopiste sur la terre d’Amérique. Une des figures importantes ayant contribué au financement de l’entreprise est Angélique de Bullion, qui confie une somme importante à Jeanne Mance avec pour mandat la fondation d'un hôpital de l’autre côté de l’océan.


Jeanne Mance et ses compatriotes d’aventure arrivent sur l’île de Montréal en mai 1642. La même année, elle fonde un petit hôpital à l’intérieur des palissades du fort. Le bâtiment deviendra au fils du temps et des efforts de Jeanne Mance un édifice de trois étages réputé pour la qualité de ses services.


Dans son manuscrit, Dollier de Casson élit d'emblée Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve fondatrice et fondateur de Montréal. Si les historiennes et historiens accordent dès le départ le titre de fondateur au gouverneur de Maisonneuve, ce n’est qu’en 2012 que celui de fondatrice sera attribué à Jeanne Mance. Elle est pourtant trésorière responsable de l’approvisionnement de la colonie en plus de gérer l’hôpital.


Lorsque la jeune colonie est menacée, fidèle à la gestionnaire avisée qu'elle est, Jeanne Mance revoit l’utilisation des fonds qui lui sont confiés pour prendre action et assurer la pérennité de cette folle aventure.


En 2020, Jeanne Mance est intronisée au Temple de la renommée médicale canadienne.


Crédit :

Affiche du film La ville d'un rêve d'Annabel Loyola


Sources :

Campbell, Nancy. Annie Pootoogook: cutting ice = Ini Putugu: tukistittisimavuq takusinnggittunik. Fredericton, NB: Goose Lane Editions with McMichael Canadian Art Collection, 2017. (anglais)


Écoutez l'épisode de notre balado Matrimoine Oui! consacré à la sonorité intemporelle entre Jeanne Mance x Annabel Loyola réalisatrice du documentaire La ville d'un rêve disponible sur le site de CISM-FM.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page